Pascal Maître - Quand l'Afrique s'éclairera - Maison Européenne de la Photographie - Paris - du 08/11/2017 au 07/01/2018


AU CŒUR DES TENEBRES
Le photographe Pascal Maître a documenté le manque d'accès à l'électricité en Afrique. Remarquable.




Si vous lisez ce texte le soir alors dehors il fait noir. En Afrique quand il fait noir, 620 millions d’Africains ne peuvent pas lire le soir. 620 millions d’Africains (80% de la population rurale) n’ont pas accès à l’électricité. Pour eux les lampes à pétrole artisanales (en photo ci-dessus) sont l'unique moyen d’éclairage. Sans ces lampes tout s’arrête. Fin du travail, fin de l’éducation, fin des soirées entre voisins, voire fin de la sécurité. L’Afrique dispose cependant d’importantes ressources (eau, soleil, vent) qui devraient lui permettre de produire de l’électricité avec des barrages, des panneaux photovoltaïques, des éoliennes. C'est ce paradoxe que Pascal Maître a documenté au travers d'un remarquable reportage. Il a été Lauréat 2016 du Prix Photo AFD (Agence française de développement)/Polka. La MEP présente vingt-cinq photographies issues de ce travail.
Les tirages proposés sont immenses et nous permettent de nous immerger dans les ambiances nocturnes. Une femme qui travaille l'huile de palme au bénin. Un marché sous un immense arbre. Des peintres qui s'éclairent à l'aide de leurs portables à Madagascar. Des enfants qui font leur devoir sous la lumière d'un réverbère. D'autres enfants dorment à la belle étoile, sous un ciel rempli d'étoiles, loin de la pollution lumineuse des villes de l'hémisphère Nord, loin également de l'accès à l'éducation une fois la nuit tombée. Un enfant s'éclaire avec son portable sur un chemin pour détecter les éventuels serpents. Cadrages, couleurs, tout est superbe. L'émotion nous gagne. Nous sommes à chaque fois au plus prêt des personnes et des lieux.

L'exposition est enrichie par de nombreuses informations sur la situation. Nous apprenons ainsi qu'en Afrique subsaharienne, un quart des habitants seulement a accès à l’électricité et encore de manière irrégulière. Les hôpitaux fonctionnent anormalement. En zone rurale la nuit tout est éteint. Certains pays avancent à marche forcée pour s'équiper. En Ethiopie 99,9 % de l’énergie produite est renouvelable.

Une belle exposition, fascinante, instructive et marquante.





Commentaires